Les grains s'ajoutent aux grains, un à un, et un jour, soudain, c'est un tas, un petit tas, l'impossible tas.

(Samuel Beckett)

Les cris

Couverture Les cris de Christina Mirjol

 

LES CRIS

 

Récit

 

Éditions du Laquet

 

Les Cris est un ensemble polyphonique numéroté qui se compose de quatre-vingt-dix-neuf fragments. C’est une série ouverte, susceptible à tout moment d'accueillir d'autres "numéros". Certains nouveaux fragments ont été publiés dans diverses revues et certains autres sont inédits. Il en existe actuellement plus de deux-cents.

 

Ce qui donne unité à la cohorte des personnages c'est leur voix et la fulgurante profération de chacune dans la série. Le parler fonde la forme de ces textes fortement oralisés, lesquels puisent leur matière dans le quotidien et son apparente platitude. Ces "cris" représentent des appels anonymes, qui, par leur brièveté et leur profération dans l’instant enchâssent des pans de vie.


Mais qui parle à qui ? Rien ne semble être plus sujet à caution que cette parole circulaire et sans cesse relayée, qui est ancrée dans le présent, semble n'avoir ni début ni fin, et dont on ne connaît pas à vrai dire le destinataire.


 

Parution : 1er trimestre 1999

Format : 135 x 210 mm, 160 pages

ISBN : 9 782910333805



Quatrième de couverture Les cris de Christina Mirjol

 

Tel un poète qui joue et se joue des mots, des situations, Christina Mirjol donne à entendre des petits drames drôles et tragiques, mettant en marche un univers étrange, toujours juste et terriblement prégnant.

(Françoise Petit, La Comédie française,

Journal des trois théâtres, revue mai 2006)

 

Christina Mirjol entend les cris du monde. Elle se saisit de leurs éclats pour révéler ce qui se cache derrière le bruit des mots : le langage. À travers 99 cris d'hommes, de femmes, de chiens, de cafards, de voix... elle invente une vie qui ressemble étrangement à celle que nous traversons.

(Jean-Louis Jacopin, Rond-Point revue n°3)

 

 

Un superbe récit à lire à voix haute, sous l'arche d'un pont ou dans

le tunnel d'une vie, pour en amplifier l'écho.

(Yonnel Liégeois, L'Hebdo)

 

 

Et c'est bien une terrible musique qui naît des mots de Christina Mirjol.

Une musique nourrie d'absurde et de dérision.

(Alain Le Blanc, La Dépêche)

 

Un récit qui relève d'une performance de style.

(Direlot)

 

L’auteure se sert à merveille, et dans un style si rare, de la puissance des mots, des « cris » du cœur, reflet de l'espèce humaine dans ce qu'elle possède de plus profond et intangible…

(Pierre, Babélio)

UN LIVRE DES VOIX

3 mai 1999

Émission de Claude Mourthé

mise en ondes par Jean-Mathieu Zand

franceculture.com

 

 

 

 

LITTERATURE SANS FRONTIÈRES

19 avril1999

Émission de Cella Minart

rfi.fr



 TEXTE LAURÉAT 1998

DES JOURNÉES D’AUTEURS

 

L’ÉCRITURE DANS TOUS SES ÉCLATS

Un fameux millésime sous le signe de l’étrangeté.

(J.-M. Durand, Lyon Matin)

 

L’HEURE DE LA DÉCOUVERTE

(Nelly Gabrielle, Lyon Figaro)

 

LES PRÉTENDANTS PASSENT EN LECTURE

Quelques jours pour se rafraîchir les oreilles.

(Catherine Bouvard, Libération)

 



Dossier Théâtre page 1, NTH8, Les cris de Christina Mirjol

LES CRIS

 

NTH8 LYON

22-31 janvier 2004

 

Création Compagnie Les Trois-Huit

Texte Christina Mirjol

Mise en scène Sylvie Mongin-Algan

 

Avec

Vincent Bady

Anne de Boissy

Pierre-Jean Etienne

Valérie Leroux

Frédérique Mille

Guy Naigeon

Hélène Pierre

 

Dossier Théâtre page 2, NTH8, Les cris de Christina Mirjol

 

Musique originale Philippe Moënne-Loccoz

Musiciens clavéristes

Véronique Dubin, Jesn-Luc Simon

Scénographie et vidéo Patrick Bugeia

Costumes Christian Burle

Lumière Michel Paulet

Chargée de production

Anne-Claire Font

Chargée de communication Marie-Emmanuelle Dubois-Pourchaire

Production Les Trois-Huit

Co-production Théâtre de Roanne, MIA Annecy.

 

 

Performance, le mot revient au regard du talent des comédiens (...) Une sensibilité qui sert le remarquable texte de Christina Mirjol qui a retenu l'attention de nombreux comités de lecture (Comédie Française, Théâtre du Rond Point...) et qui a été choisi, à juste titre,  par le jury des

Journées de Lyon des auteurs de théâtre en 1999.

(Benjamin Vergély, Le Progrès)

 

Il y a quelque chose de l'inventaire à la Perec là-dedans, tant dans la brièveté de certaines séquences que dans l’écriture elle-même extraordinairement méthodique...Chez les acteurs aux prises avec quelques 300 personnages, Les cris exigent une belle malice et génèrent, du fait du parti pris de proximité en "bord de langue" une intranquillité formidable.

(Marielle Créac'h, Lyon Poche)

 

Un spectacle qui s’annonce strident.

(Lyon Capitale)

Prhoto du spectacle Les cris, de Christina Mirjol. NTH8, mise en scène Sylvie Mongin-Algan